LA PLANCHE OUI-JA, UN OUTIL TRÈS DANGEREUX

No Comments
image_pdfimage_print

LA PLANCHE OUI-JA, UN OUTIL TRÈS DANGEREUX

POUR VOIR LE TÉMOIGNAGE CLIQUEZ SUR LE LIEN : https://www.youtube.com/watch?v=Ywa-4gXyUHg&t=1s

 

———————————————

POURQUOI VOUS PARLER DE LA PLANCHE OUI-JA ? PARCE QUE C’EST UN OUTIL TRÈS DANGEREUX POUR APPELER CEUX QUI NE SONT PLUS DE CE MONDE, EN VENTE LIBRE, UTILISÉ PAR DES NOVICES QUI S’EXPOSENT ALLÈGREMENT AUX ENTITÉS DÉMONIAQUES. UNE PLANCHE OUI-JA, C’EST LE MEILLEUR MOYEN POUR SE FAIRE PERSÉCUTER ET POSSÉDER PAR UN DÉMON. EXPLICATIONS

 

C’est quoi une planche Oui-Ja

Une planche Oui-Ja est une planchette en bois, de forme ovoïde ou triangulaire, sur laquelle sont dessinés des lettres et des chiffres. Au bout de la planchette, il y a une goutte qui va se déplacer sur les lettres pour former des mots et des messages.

La planche Oui-ja est bien souvent assimilée à tort à un jeu divinatoire. Or, elle n’est pas un jeu. Elle sert à communiquer entre notre monde, celui des vivants et le monde des esprits. Elle sert à appeler des esprits et à leur poser des questions. Ces derniers répondront en faisant bouger la goutte qui se placera sur les lettres.

L’origine de la planche Oui-ja remonte au 19ème et est arrivée avec l’essor du monde de l’ésotérisme. À cette époque, pratiquer le spiritisme et communiquer avec les esprits étaient une mode. Alors, au lieu de ramener sa table tournante, le médium trimbalait sa planche Oui-ja bien plus légère à transporter pour ce genre de séance de spiritisme. La première planchette en bois était constituée d’une plaque en bois avec un crayon accroché. C’est le médium qui écrivait, guidé par les esprits, les mots qui étaient bien souvent indéchiffrables.

Ce n’est qu’en 1891, qu’Elie Blond et Charles Kennard ont eu l’idée d’inventer la planche Oui-ja telle qu’on la connait aujourd’hui. Ils ont gravé des lettres et des chiffres sur la planchette ainsi que les mots « Oui », « Non » et « Au revoir ». C’est cette planche là que les médiums utilisent pour entrer en communication avec l’au-delà.

Quand je vois tout ce que l’on raconte sur la planche Oui-ja, comment il est simple de s’en procurer une, que l’on peut faire même une séance de spiritisme confortablement installé dans son fauteuil, en utilisant internet, ça me met hors de moi. Je le redis, la planche Oui-ja n’est pas un JEU !!!!!

Les dangers d’une planche Oui-ja

La planche Oui-ja s’utilise lors d’une séance de spiritisme. Elle peut se faire seule, mais il est préférable d’être accompagné d’un médium qui sache manier la chose, qui connaît les dangers et surtout qui sait réagir si un esprit malveillant se manifeste.

En effet, lors d’une séance de spiritisme, on appelle les défunts. Parfois, ce sont des entités malveillantes qui arrivent. Si on les laisse faire, si on est novice, ces entités peuvent prendre le pouvoir, nous poursuivre, nous posséder et nous pousser à la mort.

Les participants pour ce genre de séance doivent être en bonne santé physique et mentale afin d’éviter tout acte de possession. Il est aussi conseillé d’utiliser la prière pour faire fuir les démons.

Si un esprit répond, il faut absolument rester courtois, poli et ne poser que des questions simples. Il ne faut surtout pas poser des questions sur sa mort ! Après chaque séance de spiritisme, il est indispensable de remercier l’esprit qui a bien voulu répondre et de lui dire au revoir.

Dans la religion catholique, la pratique du Oui-ja est strictement interdite, car associée au paganisme. D’ailleurs, l’Église interdit toutes les pratiques occultes et elle n’a pas tort. Car ces pratiques entraînent forcément la venue de démons trompeurs, qui tentent d’éloigner les gens du Dieu, qui vont les pervertir et les emmener jusqu’à la désolation voire la mort.

Il n’est pas rare, après une séance de Oui-ja, si l’on n’est pas assez fort mentalement, de sombrer dans la folie et la schizophrénie. Ou il n’est pas rare qu’après une telle séance un esprit démoniaque s’attache à la personne la plus faible du groupe pour la tourmenter.

Les médiums (les vrais, pas les charlatans !) insistent sur le fait qu’on est jamais sûr de l’identité de l’entité qui va répondre à l’appel de la planche Oui-ja. Et plus un esprit est flatteur et menteur, plus il est malveillant. Certaines entités démoniaques se font même passer pour un être cher disparu pour arriver à leurs fins, c’est-à-dire pour rejoindre notre monde.

Car la planche Oui-ja est un portail entre les deux mondes, une porte d’entrée facile pour les démons qui n’ont pour but que de nous tourmenter. Alors, chez amis, ne leur donnons pas cette chance !

Comment savoir si c’est une entité malveillante

Si la goutte de votre planche Oui-ja se met à pointer les quatre coins de la table lors d’une séance de spiritisme, si elle se met à dessiner un 8 au centre de la table, si elle cherche à sortir de la table, alors ce n’est pas bon signe. Il s’agit d’une entité malveillante qui cherche à rejoindre notre monde et qui va s’accrocher à vous.

Pareil, si l’esprit se met à réaliser un compte à rebours avec les lettres ou les chiffres, ce n’est pas bon non plus. Il vaut mieux arrêter la séance tout de suite en espérant que cela ne soit pas trop tard.

Quelques précautions

Si malgré tout, vous décidez d’utiliser une planche Oui-ja, voici quelques précautions à prendre avant, pendant et après une séance de spiritisme.
• Ne pratiquez jamais une séance seul. Soyez au minimum deux et de préférence avec un médium.
• Ne jamais demander quand vous allez mourir ! Cela pourrait vous conduire à la paranoïa, surtout si l’entité cherche à vous nuire.
• Ne jamais poser de questions sur Dieu, vous risqueriez de mettre en colère le démon.
• Ne laissez jamais, j’ai bien dit, jamais, l’entité compter à rebours au risque qu’elle se libère de la planche.
• Faites très attention à ne pas faire tomber l’ampoule de la surface, car l’entité pourrait en profiter pour se libérer.
• Les démons utilisent toujours la flatterie ou le mensonge pour vous séduire et gagner votre confiance.
• Si la planchette dessine un 8 ou se déplace aux quatre coins de la table, vous avez affaire à une entité maléfique. Bonne chance pour lui échapper !
• Si vous pratiquez votre séance en compagnie d’une personne malade, dépressive ou malveillante, vous serez plus susceptible d’appeler une entité démoniaque.
• Concluez toujours votre séance en disant au revoir, sans quoi l’entité pourrait rester.
• N’insultez jamais, ne posez jamais une question ridicule, ne riez pas à une réponse, ne provoquez pas l’entité au risque de provoquer sa colère.
• Ne répondez jamais à une question posée à la place de l’entité.
• Toujours remercier avant de prendre congé avec l’entité.
• Ne pratiquez pas trop de séances de spiritisme d’affilé au risque de vous affaiblir mentalement.

Comme je l’ai dit plus haut, les séances de spiritisme peuvent engendrer de la dépendance, de la dépression, de la schizophrénie, une possession démoniaque et la mort.

D’un point de vue scientifique

Les scientifiques nous ont prouvé que c’est n’est pas un esprit qui fait bouger la goutte mais notre propre force, puisque nos doigts touchent la planche, qui la fait bouger sans que l’on s’en aperçoive. Il n’y a rien de surnaturel dans tout cela.

Malgré ça, elle reste dangereuse, car celui qui pratique une séance de spiritisme, qui croit au paranormal peut se croire posséder ou persécuter. Encore une fois, faites attention !

LA PLANCHE OUI-JA N’EST PAS UN JOUET ET POURTANT ELLE EST PRÉSENTÉE COMME TELLE PAR CERTAINS SITES ET VENDEURS PEU SCRUPULEUX. LA PLANCHE OUI-JA PEUT APPELER UN DÉMON. LE CAS LE PLUS CÉLÈBRE EST CE JEUNE GARÇON POSSÉDÉ PAR UN DÉMON ET QUI A INSPIRÉ LE FILM L’EXORCISTE. C’EST APRÈS UNE SÉANCE DE SPIRITISME QU’IL A ÉTÉ PERSÉCUTÉ PAR UNE ENTITÉ DÉMONIAQUE. ET DES HISTOIRES COMME CELLES-CI SONT LÉGIONS.

Source : http://possession-et-damnation.fr

Comments

comments

Categories: Vidéos

Laisser un commentaire