Les feux du diable

Les feux du diable

Share

Les feux du diable , la conclusion du FBI ne tient plus.

La vidéo en fin d’ article

La combustion humaine spontanée La découverte, en dehors de circonstances d’incendie, de cadavres entièrement ou partiellement réduits en cendres, reste partiellement inexplicable.

En effet, les incendies produisent généralement des dépouilles calcinées mais non entièrement consumées, et les os nécessitent, pour être entièrement détruits, une température de 1 650 degrés Celsius constante durant un certain temps.

L’incinération des dépouilles dans les fours modernes montre qu’il reste toujours quelques fragments d’os, réduits par la suite en poudre pour être mélangés aux cendres. De plus, il arrive souvent que la seule partie centrale du corps soit détruite, les extrémités restant intactes.

En outre, la personne est parfois retrouvée dans une position naturelle, couchée dans son lit ou assise sur un fauteuil, donnant l’impression d’une disparition instantanée.

Ces cas exceptionnels, comme celui de la comtesse Cornelia di Bandi de Cesena, découverte en 1731 réduite en cendres dans sa chambre, exception faite de ses jambes (gainées de bas) et d’une partie de sa tête, sont également connus des services de police. Récemment « l’effet de mèche » a été proposé comme explication à ce type de phénomène

LA VIDEO

Commentaires

commentaires