Share

Le sanatorium de Borgoumont

En 2016 j’ ai été amené de me rendre dans ce sanatorium, vous découvrirez la raison dans les vidéos qui vont suivre.

Je m’ y suis rendu deux fois, pour une visite de jour et pour une enquête paranormale de nuit…. vous pourrez voir les deux vidéos en fin d’ article.

L’ histoire du sanatorium

Très peu de documentation historique est accessible sur ce bâtiment. Notons de plus que les strates successives d’occupation ont effacé le passé. Dès lors il est peu aisé de retracer le parcours de ce grand bâtiment. Le site fut appelé de par le passé le sanatorium populaire et aussi l’institut médical de Borgoumont La Gleize. La curieuse dénomination ‘sanatorium du Basil’ semble provenir de google et étrangement, ne pas avoir de fondement historique. Nous n’en avons en tout cas trouvé aucune trace.

A l’identique des sanatoria construits en masse au début du XXème siècle, le bâtiment est orienté plein sud, afin de bénéficier des conditions d’ensoleillement maximum. Le traitement de la tuberculose repose à l’époque sur une exposition prolongée au soleil. Notons de même qu’en bien des sites est recherché le bienfait de la nature. Ici en pleine campagne de Spa dans l’immense domaine des Fagnes, il est évident que c’est un hâvre de paix. La particularité de ce lieu en matière d’exposition au soleil, c’est que toute la façade sud est incurvée. Autrement on retrouve assez classiquement la gigantesque terrasse, qui permettait l’installation de transats.

C’est en 1899, lors du plein boom des sanatoria, que naît l’idée d’implanter un établissement ici. Le sanatorium est érigé entre 1900 et 1903, sous l’impulsion du directeur du laboratoire bactériologique de la province de Liège : Ernest Malvoz. Grâce au soutien provincial de l’époque, le sanatorium de Borgoumont est tout spécifiquement réservé aux travailleurs ; c’est une première en la matière. Ernest Malvoz a énormément apporté à la médecine par l’intensité de ses recherches. Le logis est bâti en dur avec des pierres d’Ardennes en grès et une toiture en ardoises naturelles. Il s’agit donc d’une très bonne qualité de matériaux.

De 1903 à 1941, le sanatorium est inévitablement un mouroir, comme tous les autres, du fait que la pénicilline n’était pas encore découverte. Peu de personnes s’en sortaient vivantes et inévitablement, le domaine est empreint d’une grande tristesse. Il nous apparaît étonnant qu’il n’y ait pas un petit cimetière en annexe du logis. Pas même Cour ni Borgoumont n’en possèdent. De 1941 à 1947 inévitablement les traitements s’améliorent.

Plus tard mais sans date connue, le bâtiment est reconverti en centre de revalidation et en maison de repos. D’après les rares papiers épars, le site était nommé Centre Princesse Astrid La Gleize. Sans logique au vu des informations manquantes, nous pouvons signaler aux fins de complétions qu’en 2010, la Province de Liège se sépare du bâtiment et le vend pour un euro symbolique au CHR de Verviers. Ensuite encore, entre 2010 et 2013, le site est utilisé par Fedasil, en matière d’accueil de demandeurs d’asile.

En 2013 le propriétaire cesse de louer à Fedasil, le lieu devient alors désaffecté et le reste pour l’instant.

Le bâtiment est à vendre pour la somme de 1.436.000 euros. Le site ne trouve aucun acquéreur du fait de deux handicaps cumulés. Premièrement l’impossibilité d’obtenir des subsides, au vu que le lieu ne peut comporter que 74 lits. Il en faudrait 100 pour avoir les subsides et un équilibre financier. La région wallonne fait obstruction. Secondement, le fait que de trop lourds travaux sont à réaliser ; 10 millions d’euros et pas moins sont nécessaires en vue de réaliser la mise aux normes. En attendant, le bâtiment subit les ravages du monde urbex (qu’est-il encore à nier avec vos footprints, j’ai vu ce mot tagué des centaines de fois dans les chambres, au milieu de la pisse et la merde sur les murs ?). Au vu du prix demandé et au vu du vandalisme furieux, il est à se demander s’il y a encore un pilote dans l’avion.

Voilà pour la petite histoire dont je tiens la source ICI

Maintenant passons à mes visites et voici les vidéos

La visite de jour

L’ enquête paranormale de nuit

Comments

comments