23 septembre 2021

MAISONS HANTEES

Bienvenue dans le monde de l étrange et de l' inexpliqué

La signification des rêves

Share

La signification des rêves les plus fréquents

Quelle est la signification de nos rêves et cauchemars ? Un rêve sexuel récurrent est-il révélateur d’une pulsion cachée dans notre inconscient ? Un rêve de mort est-il nécessaire un mauvais présage ?  La psychanalyse se pose cette question depuis Freud. Voici une liste de rêves proposant d’interpréter des symboles récurrents de notre univers onirique. Rêver de serpent, d’amour ou d’araignée… Chacun de nos rêves renferme des messages symboliques qu’il est important de décrypter pour mieux comprendre les ressorts de notre vie intérieure.

Interprétation du rêve Abeille

L’abeille est un symbole très positif du monde onirique. De tous les insectes, c’est le seul avec lequel il y ait un rapport direct avec l’homme. L’abeille représente le monde industrieux féminin, la collectivité féminine. L’action de l’abeille symbolise le dépassement de soi, la conscience qui s’élève purifiée et participe à un ensemble plus vaste, en accord avec la vie. Elle représente aussi l’individu qui se réalise au milieu d’un groupe, au sein d’une collectivité harmonieuse (la ruche), où le travail s’accomplit de façon efficace, satisfaisante et équitable.

Interprétation du rêve Accident

Un rêve d’accident est le constat d’une conduite dangereuse ou indisciplinée. Cette image nous signale que nous avons été emporté dans une suite d’actions négatives et irréversibles, parfois à notre insu. Pour comprendre les causes de cet accident, il faut s’attacher à déchiffrer les éléments du rêve : sommes-nous en voiture, la conduisons-nous, est-elle en bon état, sommes-nous à un croisement ? Si le conducteur est responsable de l’accident, c’est que, dans la réalité, le rêveur a une telle conduite à risque qu’elle va la mener à un choc violent dans sa vie, professionnelle ou affective. Mais le rêveur peut n’être que la victime passive. Dans ce cas, l’avertissement doit être pris avec le même sérieux. Ne pas être responsable (conscient) de ses actes est parfois un comportement d’autruche. Le rêve vient nous rappeler à l’ordre.

Interprétation du rêve Accouchement

Accoucher, c’est mettre au jour, rendre viable un projet, une partie de soi. C’est le travail psy qui permet cet accouchement, et donc son praticien, le thérapeute qui pratique l’art de la maïeutique, est celui qui fait naître à eux-mêmes ceux qui le consultent. 

Interprétation du rêve Aéroport

Comme la gare ou le port, l’aéroport est un lieu de départ. Naturellement et directement relié à l’avion, l’aéroport est en lien avec le changement d’état et l’angoisse que suggère le déplacement en avion. Mais cette angoisse n’est pas encore consciente et permet le plus souvent d’appréhender le nouveau départ selon l’angle de la logistique. Le tout est d’être en accord avec son horaire, sa pendule interne. Ici, comme dans tous les autres lieux de départ, il est important de ne pas être chargé de bagages et du poids du passé, comme de veiller à bien choisir nos partenaires de vol, savoir avec qui nous allons partir et nous retrouver dans un nouvel état.

Interprétation du rêve Ange

L’imaginaire humain est riche en représentations angéliques. Ange gardien, messager, solitaire ou ange déchu, quand il n’est pas tentateur, l’ange fait des apparitions dans les songes des hommes. Messager du ciel, il est le révélateur d’une nature spirituelle. L’ange guide les hommes et protègent physiquement ceux auxquels il s’attache.

Si dans la réalité, le désir de voir apparaître des anges est symptomatique d’un désir de fuite et d’une difficulté d’ancrage, l’apparition d’un ange en rêve serait davantage le constat d’une évolution intérieure, d’une rencontre avec sa conscience et d’un juste cheminement. Celui qui rêve d’ange est dans un réel dialogue intérieur, en pleine possession de ses moyens.

Dans un autre sens, on dit couramment d’une belle jeune fille que c’est un ange, pour la pureté des sentiments qu’elle inspire. L’ange de nos rêves peut évoquer ainsi l’amour que nous ressentons pour une femme quand celle-ci nous attire vers un dépassement de soi et nous invite à une élévation spirituelle. Il faut se mettre à la hauteur de l’objet de notre amour. Mais, malheureusement, on dit aussi que les anges n’ont pas de sexe… C’est une terrible révélation.

Interprétation du rêve Diable

Voici une des représentations masculines les plus négatives. Le diable symbolise toutes les tendances régressives de l’homme, tous les défauts propres à sa nature qu’il serait trop long d’énumérer ici. Étymologiquement, le diable c’est celui qui divise ou qui désunit. Son pouvoir est d’avoir accès à notre Inconscient le plus sombre, là où résident nos peurs et nos vices les plus secrets pour nous y confronter. Qui mieux que nous-même pourrait les connaître ? Le diable est donc souvent la manifestation de notre part d’ombre, une image extérieure de ce double intérieur négatif dont nous avons peur ou qui vient nous tenter en révélant nos points faibles.

Le visage qu’il prend est parfois celui d’un proche. Celui-ci peut donc personnifier notre part d’ombre négative. Mais le personnage suggéré peut avoir une emprise réelle sur notre psychisme et nous sentons le besoin impératif de nous en défaire. Le diable peut donc symboliser aussi une personne extérieure réelle qui nous apparaît sous son véritable visage, un pervers. C’est parfois une image du père, celui qui s’oppose à notre développement et voudrait écraser sa progéniture. Un combat peut même nous y opposer. Dans ce cas, c’est encore contre nous-même que nous nous battons, une internalisation de l’imago du père, une instance psychique endogène qui perpétue l’écrasement et le mal transmis par le père. Néanmoins, ne nous alarmons pas. Si nous rêvons de diable, c’est que nous sommes en mesure de l’affronter. Et, c’est bien connu, il ne vient tenter que les âmes de valeur. La dynamique du rêve serait donc la perspective d’un travail de réunification.

Interprétation du rêve Mort (mourir)

Le rêve étant le reflet de notre vie, toutes les phases et pensées relatives à celle-ci y sont présentes, même la mort. Cependant, il est presque impossible de se voir mourir en rêve. L’instinct de survie nous réveille instantanément pour nous tirer de ce mauvais pas. Dans ce cas précis, celui où nous avons le sentiment de mourir, le rêve reflète une angoisse existentielle. Il s’agit de la peur d’un changement personnel jugé si radical que l’ego se sent menacé. Il assimile cette transformation à une mort physique. Cette mort symbolise en fait la disparition de pensées ou de comportements qui n’ont plus lieu d’être. Ces attitudes nous desservent, et nous en sommes conscient. Cependant, le changement est toujours une chose nécessaire, quoique difficile. Chacun de nous est attaché au passé et n’aime pas les changements trop importants. Même si ce passé qui influe sur notre vie actuelle n’est pas parfait, nous y sommes habitué. Il est rassurant parce que connu. Le futur et ses changements sont beaucoup plus incertains. Nous devons tous mourir à l’instant passé pour renaître à l’instant présent. Alors, le futur se résout de lui-même.

Mais le rêve peut nous situer juste après le décès. Nous pouvons nous voir déjà mort et garder la conscience des choses. Chacun à cet instant projettera ce qu’il a plus ou moins imaginé à ce moment-là. Nous pouvons nous voir flotter au-dessus de notre corps, visitant le lieu où il se trouve et regardant les vivants continuer à s’activer. Nous pouvons nous élever vers une lumière blanche, rencontrer des membres de notre famille déjà disparus, nous dissoudre dans un océan de félicité, nous trouver en présence de divinités de notre culture ou, au contraire, de présences maléfiques. Bien souvent, cet état ne dure pas et nous nous sentons rappelé dans notre corps pour constater que nous n’étions pas vraiment morts.

Interprétation du rêve Fantômes

Les fantômes sont les souvenirs obscurs qui hantent la mémoire. Ils symbolisent plus précisément les souvenirs effrayants qui remontent et qui reviennent à la mémoire. Ce sont les revenants, les traces douloureuses du passé qui essaient de se frayer un chemin jusqu’à la conscience.

La plupart du temps, les rêves de fantômes sont négatifs, surtout chez les enfants. Ils sont les témoins du processus d’enfouissement à l’œuvre. Des éléments de la vie actuelle de l’enfant sont suffisamment effrayants pour qu’il ait envie de les chasser, de les faire disparaître de sa conscience. Cette phase ne va pas sans cauchemars.

Chez un adulte, les rêves de fantômes peuvent signifier que le processus de résurgence est en cours, que le rêveur est maintenant en mesure d’affronter ses fantômes et ses terreurs.

Un enfant qui a une peur maladive des fantômes est un enfant dont la forte sensibilité n’est pas assez protégée par son environnement familial. Il manque de cadre rassurant face à son imaginaire. Son angoisse de mort inconsciente s’exprime par ces figures de l’au-delà qui le hantent. 

Interprétation du rêve Fleurs

Simples éléments décoratifs ou figures centrales du rêve, les fleurs viennent embellir nos songes. Leur symbolique est évidente : la fleur est un symbole féminin. Le langage courant ne manque pas d’expressions qui abondent dans ce sens. Les fleurs sont toujours associées aux femmes et aux vertus féminines. Par leur grâce, leur éclat, leur beauté et leur parfum, elles symbolisent l’univers féminin et sa fonction.

Un paysage parsemé de fleurs représente le monde dans toute sa beauté, dans son aspect merveilleux, magique. C’est la terre dans sa parure de féminité, dans l’harmonie de ce principe. Sans les fleurs, il n’y aurait pas de vie. Les fleurs sont des portes qui ouvrent sur une autre réalité.

Dans la réalité, la fleur est un organe sexuel. La presque totalité des plantes se reproduisent grâce à elle. Ce sens est très important dans les rêves. La fleur est le prélude à l’amour. Elle est attractive et sensuelle. Une fleur seule symbolise le sexe féminin d’où jaillit la vie. Dans ce cas, le rêve aura toujours une signification sexuelle et amoureuse.

Interprétation du rêve Fête

Les fêtes sont des représentations de la vie quand celle-ci est vécue avec intensité et pleinement au présent. Chaque moment de la vie, surtout en communauté, est censé être une fête. Il n’est donc pas rare ni étonnant de rêver de fête où nombre de personnes familières sont présentes et heureuses. Ces rêves correspondent toujours à un moment de notre vie vécu avec intensité, un moment magique où tout est harmonieux, où seul le présent importe.

Une très belle image de fête est celle d’un repas en plein air, avec beaucoup de personnes aimées. C’est un grand rêve, l’expression d’une plénitude intérieure, où le rêveur a trouvé sa place de parent, professionnelle, ou dans le monde et parmi les autres, d’une façon générale.

Interprétation du rêve Nombres

Les nombres sont la valeur d’un ou de plusieurs chiffres. Ils sont davantage la représentation d’un système, d’un jeu, que les chiffres simples. Ils sont l’indication d’une règle ou d’une intelligence contenue en eux. Ils servent à la construction musicale ou architecturale : c’est le nombre d’or. Les nombres complexes, à l’inverse des chiffres simples, renvoient à l’histoire personnelle du rêveur et à ses associations. Lui seul peut faire les correspondances avec les éléments de sa réalité.

Interprétation du rêve Famille

Les membres de notre famille peuplent évidemment nombre de nos rêves. Quand ils ne sont pas travestis, ils peuvent apparaître sous leur forme naturelle. Dans l’interprétation du rêve, il est difficile de savoir s’ils sont présents en tant que parts de nous-même, en tant qu’imagos (représentation intérieure du parent réel), ou comme archétype de la fonction. 

Presque toujours, les personnages de nos rêves, réels ou fictifs, sont des aspects, des facettes de notre personnalité. Ils nous renvoient une image de nous-même que nous ne percevons pas dans la réalité. Très souvent, les membres de notre famille jouent ce rôle-miroir ; plus nous les avons côtoyés, plus ils ont impressionné notre psychisme. Nos comportements sont conditionnés par la culture familiale et, à notre insu, nous pouvons reproduire les attitudes d’un proche. Si ce phénomène semble normal quand un enfant imite ses parents, il peut perdurer inconsciemment chez l’adulte. (L’inverse existe aussi. Il suffit que l’enfant ait une personnalité assez forte, face à des parents à la faible construction psychique ou dépersonnalisés. Ce mimétisme ou cette influence existe également entre les époux.)

Les représentations oniriques des parents peuvent être aussi les projections des imagos parentales sur d’autres personnes. D’une façon presque systématique, dans un groupe itératif où se retrouvent les mêmes personnes, dans le cadre du travail par exemple, nous avons tendance à projeter les images de nos parents sur les personnalités sensiblement analogiques. Sur les figures d’autorité, nous pourrons ainsi projeter les imagos du père ou de la mère avec des ressentis subjectifs et à avoir une relation affective – positive ou négative – avec le support de la projection. Le rêve vient signifier les problématiques non réglées avec nos parents pour les mettre en évidence et tenter de les régler.

Quand nous devenons parents, nous aurons parfois tendance à réagir comme l’un de nos parents ou à projeter l’image du parent opposé sur celle ou celui que nous avons rendu mère ou père. Attention à la confusion des personnalités et des places, comme à la désérotisation du couple !

Parfois, les proches parents sont ce qu’ils semblent être, c’est-à-dire eux-mêmes. Dans ce cas, les rêves ont un sens qui concerne le groupe familial originel. Ils indiquent une direction commune, à deux, à trois ou plus. Le plus souvent, le sens du rêve continue une action commencée la veille ou les jours précédents. Donc une petite réflexion est nécessaire avant d’interpréter le rêve : l’autre est-il un symbole ou un compagnon de route ?

Les membres de la famille symbolisent ainsi des états proches, et ponctuels, aussi. Parfois, ils servent de repères spatiotemporels pour situer le rêve dans l’histoire personnelle du rêveur, pour en préciser le sens.

Fille/fils : Le plus souvent, c’est un aspect de nous-même qui est en train de grandir ou d’évoluer et dont il faut s’occuper, comme nous le ferions avec notre propre enfant. Cette facette intérieure est encore fragile, influençable, mais porteuse d’une énergie propre à la jeunesse. Le sexe de l’enfant indique quelle polarité et quelle qualité nous développons.

Les rêves où nous voyons notre enfant dans une situation dramatique ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Ils ne sont pas prémonitoires, mais révélateurs d’une angoisse. C’est la peur qu’il lui arrive réellement quelque chose qui génère ce rêve. Ces rêves ont une fonction positive. Ils confirment les dangers réels pressentis les jours précédents et ils nous invitent à redoubler de vigilance. Ils viennent aussi résoudre une projection négative, une pensée terrifiante dirigée sur l’enfant et non sur le danger.

Frère/sœur : Les liens fraternels sont les plus proches, symboliquement. À ce titre, une personne avec qui nous avons des liens très forts peut apparaître sous les traits d’une sœur ou d’un frère.

C’est une part très importante de la personnalité qui est représentée par le frère ou la sœur. Ils sont les personnes avec qui nous avons grandi, dont nous avons subi les mêmes influences au même âge. Même si les démonstrations affectives fraternelles sont parfois violentes et brutales, à la limite de l’exaspération, le psychisme de l’individu est lié de manière très affective à son frère ou sa sœur. C’est un double, d’autant plus s’il est du même sexe.

Les rêves les concernant vont donc osciller longtemps entre deux attitudes, celle de l’amour ou de la haine qu’on leur porte et celle du processus nécessaire de détachement de l’autre.

Mère : Notre mère est le personnage le plus important de nos rêves. Mais elle apparaît rarement sous sa véritable forme. Elle va emprunter le plus souvent celles d’animaux. D’autres symboles comme les objets creux ou des lieux protecteurs servent à la représenter. L’image de notre mère sera donc rarement la véritable, celle qui est à l’extérieur de nous, mais celle que nous portons en nous. La personne qui apparaît sous les traits de notre mère est en fait une abstraction, l’imago, une des composantes de notre personnalité. Ses comportements et attitudes vis-à-vis des autres nous renseignent utilement sur nous-même.

Qu’elle nous apparaisse d’une manière négative et travestie – ourse, araignée, crabe, pieuvre, méduse, etc. – ou positive – louve, Sainte Vierge, etc. – notre mère est parfois un aspect de nous-même qui s’exprime en général à notre insu. Nous sommes le fruit de ses entrailles et pouvons encore fusionner psychiquement avec elle, bien longtemps après la « date légale ». Par l’éducation que nous avons reçue, par sa présence ou son absence, elle a imprimé dans notre personnalité des traces importantes qui conditionnent notre vie de tous les jours. Si ses comportements dans le rêve nous semblent incohérents, intolérants, agressifs ou dangereux, un travail d’épuration est nécessaire. Mais une volonté de changement, si celui-ci semble nécessaire, est parfois difficile et demande un travail à plus ou moins long terme. Le dialogue avec elle, quand c’est encore possible, est vraiment souhaitable. Il est important de verbaliser, de pouvoir exprimer ce qu’on a sur le cœur. Quelquefois le passage par une tierce personne (un psychothérapeute) est obligatoire.

Notre mère peut aussi nous apparaître de façon très positive, même si elle est décédée. Une phrase ou un geste suffit. Ils sont révélateurs d’une transmission et d’une continuité. Nous intégrons une qualité ou une autorité que nous lui prêtions et qui nous plaçait toujours dans le rôle d’enfant. L’image bienveillante de notre mère qui nous regarde avec amour symbolise la reconnaissance de notre être et la transmission. Cette image montre que nous devenons son égale, apte à remplir le même rôle.

Symboliquement, la mère représente l’intérieur, le passé, la maison, le collectif, l’amour altruiste, le partage, l’aspect nourricier, la présence, la douceur et le paradis perdu.

Père : Si les représentations animalières sont très fréquentes pour parler de la mère, nous aurons affaire pour parler du père à des concepts beaucoup plus abstraits, hormis des formes très négatives comme le crocodile ou le loup. Bien souvent, le père est absent de l’histoire quand le rêve nous parle de lui. Il faut mettre des événements en corrélation pour comprendre que le rêve nous parle à mots couverts de notre père. Par exemple, un rêve qui met en présence tous les membres de la famille sauf le père ne peut parfois se comprendre sans lui. Sa présence/absence est la clé de l’histoire. Mais nous rencontrons aussi des images patriarcales types plutôt positives, comme le roi, le patron, le directeur, le capitaine, ou idéalisées et asexuées, comme le Père Noël ou le prêtre. Les aspects négatifs seront évoqués par des images de violence ou contenus dans les personnages de voyous ou de bandits, celle d’un homme immature qui n’est pas parvenu au stade adulte, qui est incapable de jouer son rôle de père. Le diable est une forme du père très négative, un manipulateur pervers qui a joué avec les sentiments de son enfant.

Les traces que le père a laissées sur le psychisme sont la plupart du temps celle d’une attente, un état émotionnel latent. Si le père était présent, les traces et affects laissés sont du même ordre que celles laissées par notre mère. Il faut donc se référer à la définition précédente en le substituant.

Le père représente l’autorité, la loi, l’extérieur, l’extraversion, le transmetteur, le devenir, le futur, l’absence, l’amour individuel, la possibilité d’agir.

Grand-mère/grand-père : Si le père brille souvent par son absence, il en est de même pour le grand-père. Ses apparitions sont fort rares dans nos rêves, mais souvent très affectives, plutôt positives ou, parfois, à l’opposé. Cette figure possède une médiocre valeur symbolique en tant qu’élément ou personnage de référence. Si le grand-père est présent, il représente alors un héritage patriarcal, positif ou négatif selon le contexte du rêve.

En revanche, la grand-mère est très présente en rêve. C’est souvent notre grand-mère réelle qui est évoquée quand elle nous apparaît en songe. Le plus souvent, ce type de rêve est relatif à sa disparition, surtout si celle-ci nous était chère. Il est fréquent que la grand-mère se soit substituée à la mère quand cette dernière était trop occupée ou peu tendre avec ses enfants. Sa présence vient combler un manque affectif. Pourtant, dans un processus d’évolution normal, il faut faire le deuil des personnes disparues. Ainsi, dans le rêve, elle peut venir nous dire au revoir. Il nous faut intégrer cette réalité en nous, celle de la disparition des figures chères.

Un second type de rêve peut impliquer la rêveuse dans un comportement étranger à son âge, une identification trop forte à la grand-mère et un comportement inadapté à notre âge. La grand-mère peut être perçue ici comme une vieille femme qui erre dans la maison. Ces rêves, s’ils révèlent parfois le désir de se substituer à elle, se produisent pour combler un manque affectif.

La grand-mère symbolise un aspect féminin, une évolution naturelle de la femme, une beauté intérieure qui vient remplacer la beauté physique de la jeunesse. Cette beauté est perçue très fortement par les enfants comme une grande bonté, pour le monde et pour eux.

Très souvent, les figures des grands-parents peuvent être confondues dans le psychisme ; ainsi, le grand-père maternel peut représenter le grand-père paternel. Idem pour les grands-mères qui peuvent se conjuguer, étant le plus souvent de même âge, de même histoire et culture. C’est une représentation générationnelle.

Interprétation du rêve Hôpital

Si nous rêvons d’hôpital, c’est que nous ressentons le besoin de nous soigner. Mieux encore, l’hôpital est le lieu du soin psychique, là où se déroule notre guérison. Dans les rêves, ce n’est donc pas le corps qui est malade, mais notre moi profond, le psychisme. Il ne faut donc pas avoir d’inquiétude quant à un éventuel accident. Un rêve d’hôpital n’est pas un signe prémonitoire d’un problème à venir.

L’hôpital symbolise une certaine autorité à laquelle nous devons nous en remettre. Nous devons donc faire confiance à un système, ou à d’autres personnes, des figures maternelles ou paternelles tel l’infirmière ou le médecin pour nous guider vers un mieux-être. L’angoisse que génère en nous l’hôpital – au moment du rêve – est le reflet de celle que nous ressentons au quotidien quand nous remettons à demain le soin psychique que nous savons nécessaire. La perspective d’une remise en cause profonde peut amener un état de procrastination devant l’angoisse de ce changement d’état et du bouleversement transgressif qu’il engendrera.

Interprétation du rêve Eau

Des quatre éléments, l’eau est le plus présent dans les rêves. Elle symbolise l’Inconscient, la mer, notre mère originelle, et un principe féminin ; l’eau procède d’une nature féminine, une énergie primordiale. Avec la terre, l’eau est un des deux éléments féminins complémentaires des deux éléments masculins, l’air et le feu. Les situations où nous la rencontrons sont innombrables tant elle est omniprésente dans les rêves. Le plus souvent, les rêves d’eau sont régénérateurs. L’eau est un élément vital, comme l’air. De l’eau viennent toutes les formes de vie. Ainsi, les eaux dans lesquelles nous baignons en rêve sont celles de nos origines, le liquide amniotique, et celles dont sont issus tous les êtres vivants, l’océan primordial, une mémoire qui précède la conscience individuelle.

Une eau claire et limpide montre que le rêveur voit clair en lui et dans son Inconscient. Si cette eau est trouble, grise, l’individu se rend compte que son Inconscient est encombré de choses refoulées. Si elle est noire, c’est un signe de totale rupture avec ce monde informel de l’Inconscient. Il faut surmonter sa peur et oser regarder à l’intérieur de soi. La reconnaissance de cette partie obscure de soi est nécessaire à un épanouissement personnel.

Si cette eau est bleue et lumineuse, cela signifie que nous avons atteint une plénitude et une conscience spirituelle.

Boire de l’eau, en rêve, est très positif. C’est un acte sacré qui nous relie avec une nature essentielle et qui nous purifie.

Se jeter à l’eau est toujours synonyme de courage.

Les inondations et infiltrations humides, tout ce qui laisse sourdre de l’eau de façon indésirable ou déplacée est plutôt négatif. Il y a une prépondérance d’un principe féminin qui n’est pas contenu (manque de structure masculine) et qui devient négatif, menaçant les fondations. Toutes les formes d’eau intrusive sont en lien avec la dépression.

Si vous voulez connaitre la signification d’ un rêve en particulier hésitez pas de demander.

Commentaires

commentaires

Vous avez peut-être manqué

1 min read
1 min read